L’écriture de l’événement du 11 septembre 2001 dans la littérature (Luc Lang, Don DeLillo, Fanny Taillandier)

L’écriture de l’événement du 11 septembre 2001 dans la littérature (Luc Lang, Don DeLillo, Fanny Taillandier)

Comme pour beaucoup d’étudiant.e.s, j’ai passé une grande partie du confinement à écrire et finaliser mon mémoire de recherche de master qui portait sur « L’écriture de l’événement du 11 septembre 2001 dans la littérature (Luc Lang, Don DeLillo, Fanny Taillandier) », et que j’ai soutenu vendredi 22 mai dernier. Mon corpus comprend deux textes français dont les auteurs sont témoins de l’événement via les images à la télévision (et donnent à lire l’événement à travers ce prisme), et un texte américain dont l’écriture est propulsée plus tard par une photographie : Luc Lang, 11 septembre mon amour (Stock, 2003), Don DeLillo, Falling Man [2007] (2011 Picador, L’homme qui tombe, trad. Marianne Véron, Actes Sud, 2008, coll. « Babel » 2010), Fanny Taillandier, Par les écrans du monde (Seuil, 2018). J’ai donc interrogé l’appropriation de l’événement du 11 septembre 2001 à partir de ces textes.

Read more
Chimamanda Ngozi Adichie, Americanah

Chimamanda Ngozi Adichie, Americanah

img_5455

“The only reason you say that race was not an issue is because you wish it was not. We all wish it was not. But it’s a lie. I came from a country where race was not an issue; I did not think of myself as black and I only became black when I came to America. When you are black in America and you fall in love with a white person, race doesn’t matter when you’re alone together because it’s just you and your love. But the minute you step outside, race matters.”

Read more